Rameaux : Le petit âne de Béthanie

Moi, le petit âne, il m’est arrivé une aventure extraordinaire que je vais vous raconter.
J’étais alors un petit âne. Personne n’était encore monté sur mon dos.

Un jour que j’étais attaché dans la rue du village, devant la porte de la maison de mon maître, deux hommes sont venus. Ils m’ont détaché et m’ont amené vers l’un de leurs amis qu’ils ont appelé Jésus. Puis, on a mis des vêtements sur mon dos et Jésus s’est assis dessus. Je me suis laissé faire bien docilement. Jésus avait un regard si doux, il semblait si gentil. J’ai vite compris que c’était quelqu’un de très important.

Partout où l’on passait, Jésus était accueilli comme un roi. Des gens jetaient des vêtements sur notre passage. D’autres coupaient des feuillages dans la campagne et les agitaient en criant : « Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » Nous sommes ainsi montés à la grande ville de Jérusalem et Jésus est entré dans le Temple. 

On m’a reconduit chez mon maître et je n’ai plus jamais revu Jésus. Mais quelques semaines plus tard, un ami de Jésus est venu voir mon maître et lui a raconté ce qui était arrivé à Jésus dans la ville de Jérusalem. Des soldats étaient venus l’arrêter. On s’était moqué de lui. On l’avait frappé. Puis on l’avait cloué sur une croix. Jésus était mort. Ses amis avaient déposé son corps dans un tombeau et ils avaient fermé l’entrée avec une pierre très grosse et très lourde.
 
Le dimanche matin, Marie-Madeleine, une amie de Jésus se rendit au tombeau. La lourde pierre avait été enlevée et Jésus se tenait là, devant elle. Oui, c’est incroyable ! Jésus était bien mort et pourtant il est ressuscité. Maintenant, il est vivant avec nous pour toujours.